• Plage Bonaparte à Plouha (Côtes d'Armor) - Haut-lieu de la Résistance

  • Sacy-le-Grand (Oise) - Mémorial en souvenir du F/O H. H. MacKenzie (RCAF)

  • Supermarine LF Mk.Vb Spitfire EP120 - G-LFVB - (The Fighter Collection)

  • Le Cardonnois (Somme) - Stèle à la mémoire de l'équipage du Boeing B-17 #42-31325, 452nd Bomb Group

  • B-17G-85-VE 44-8846 - F-AZDX - (FTV)

 

Avril 2014

 
Le Cardonnois (Somme)
 
 Plouha (Côtes d'Armor)
 

 

Visite de Nancy Costello-Scovill,

fille de l'aviateur américain Robert L. COSTELLO

                                                                                                                                                                                        
                                                                                                            Copyright © 2014 - Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés - Tous droits réservés -
                                                                                                            In English anglais

                                                                                                                                                                                       

 

En provenance de Californie, nous avons eu le plaisir d'accueillir de nouveau Nancy Costello-Scovill, fille du 2nd Lt Robert L. Costello, et son mari Dennis. Cette visite revêtait un aspect particulier puisqu'il était prévu de nous en rendre en Bretagne, à Plouha, où une cérémonie et de nombreuses manifestations étaient programmées en mémoire de la ligne d'évasion Shelburn et de la Libération.

Quelques jours avant ce séjour à Plouha, nous nous sommes rendus à Le Cardonnois (Somme) où nous avons été accueillis par l'ancien maire, Mr Guyon, afin de nous recueillir devant la stèle rendant hommage à l'équipage de la Forteresse volante tombée aux abords du village le 8 février 1944. Avec émotion, Nancy a déposé un bouquet de fleurs au pied de la stèle érigée en mai 2011 où sont gravés les noms des dix membres de l'équipage dont son père. Le 2nd Lt Costello, copilote, ainsi que le pilote Lorenzi, le navigateur Packer et le mitrailleur dorsal Sweeney avaient été recueillis par la population des environs et étaient parvenus à rejoindre l'Angleterre avec l'aide de la ligne d'évasion Shelburn.

Le Cardonnois

Dans l'après-midi, par de petites routes le long desquelles d'innombrables champs de colza parent d'or le paysage à perte de vue, nous gagnons le village de Cantigny.

Lors de la Première Guerre mondiale, c'est aux abords de ce petit village que fut engagé, pour la première fois, le 28e Régiment d'Infanterie de la 1e Division américaine en mai 1918.

Cette bataille permit de contenir la contre-offensive allemande malgré de lourdes pertes. Environ 1 000 jeunes soldats américains y avaient été mis hors de combat et près de 200 furent tués.

                                    Cantigny      Cantigny
 
     Cantigny 1  Cantigny 2                 

 De nombreux monuments et un petit musée rappellent ce haut lieu de l'Histoire américaine.

Cantigny - Muse

Une visite touchante pour Nancy et Dennis qui n'ont pas manqué de saluer notre guide (merci Gilles) et les habitants du village quant à leur attachement à perpétuer le souvenir et le devoir de mémoire envers leurs compatriotes tombés, il y a près de 100 ans, dans ce petit coin de Picardie.

La suite du séjour s'est poursuivie à Plouha, dans les Côtes d'Armor.
Haut lieu de la Résistance française, la petite ville de Plouha avait décidé d'organiser, pendant quatre jours, des manifestations commémorant le 70e anniversaire du réseau Shelburn et de la Libération.

Plouha - Avril 2014

Tout était mis en œuvre pour fêter cette événement : le bourg était pavoisé, les vitrines de nombreux commerçants étaient décorées d’objets d’époque et les murs de l’église s’ornaient de grandes photos rappelant le temps de la Libération.

Photo eglise 1  Photo eglise 2

Plouha se trouvait être le maillon final de la filière d'évasion Shelburn. Nombre d'aviateurs alliés, tombés sur le sol de France au cours de raids contre le Reich, après avoir transités à Paris pour la plupart, ont été recueillis et convoyés jusqu'à cette petite ville de Bretagne. La mission Shelburn, initiée par les Services Secrets britanniques et dirigée en France par deux Canadiens, Lucien Dumais et son radio Raymond Labrosse, s'appuyant sur l'expérience d'organisations de Résistance tout au long de la chaîne, s'avérait être un moyen beaucoup plus rapide pour rapatrier les aviateurs que certaines autres lignes déjà existantes, telles "Comète" ou "Bourgogne", qui menaient les évadés vers la frontière espagnole d'où ils rejoignaient Gibraltar puis la Grande Bretagne.

C'est à proximité du bourg, sur la petite plage de l'Anse Cochat, qu'à 8 reprises entre janvier et août 1944, 135 aviateurs alliés ont embarqué et ont pu rejoindre l'Angleterre. Ces opérations maritimes menées par la Royal Navy s'effectuaient toujours lors de nuits sans lune, au pied de falaises abruptes, au nez et à la barbe des Allemands.
Au moins 46 de ces aviateurs, soit environ un tiers des évadés du réseau Shelburn, sont tombés et ont été recueillis dans le département de l’Oise ou y ont transité, pris en charge notamment par le réseau d’évasion "Alsace" dirigé par Gilbert Thibault.
 
 Plouha - Plage Bonaparte
La plage "Bonaparte"
 

Le jeudi 17 avril, une soirée mémoire intitulée "Shelburn et la Résistance", animée par le quotidien Ouest-France, était organisée par la municipalité dans la salle des fêtes où un nombreux public avait pris place.

Confrence

 

Parmi les historiens, deux témoins privilégiés : Mesdames Marguerite Le Saux-Pierre et Anne Ropers, convoyeuses, hébergeuses et dernières survivantes du réseau Shelburn, honoraient l'assemblée de leur présence.

Cette rencontre, à laquelle le public était invité à participer, permettait de rappeler, à la fois, le rôle prépondérant de la mission Shelburn depuis sa création fin 1943 et les actions remarquables et courageuses des familles plouhatines chargées, en toute discrétion, de l'hébergement et du convoyage des aviateurs avant leur embarquement sur la plage "Bonaparte".

Dans le public, certains intervenants évoquaient, à tour de rôle, leurs souvenirs d'enfance à l'époque, alors qu'ils vivaient dans la crainte de l'Occupant, soumis aux restrictions, mais relatant aussi quelques anecdotes cocasses.

 
Le lendemain, 18 avril, face à la mer, avait lieu une cérémonie officielle à proximité de la plage "Bonaparte".
 
Le Préfet, le Consul des Etats-Unis, les élus de la région, les autorités militaires, un détachement du 3e Régiment d’Infanterie de Marine, les Résistants et leurs descendants, les Associations patriotiques et porte-drapeaux, les écoliers, le public… Tout le monde s’était donné rendez-vous en ce lieu chargé d’Histoire.
 
Nancy Costello-Scovill et Beverly Patton-Wand  Le public  la ceremonie
          Les enfants des aviateurs Costello et Patton avant la cérémonie
 

 Présidé par Mr Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, un hommage solennel et national était rendu au réseau Shelburn.

Ministre de la Défense
Jean Yves Le Drian, ministre de la Défense
               

La cérémonie débutait par l’allocution du maire de Plouha puis la parole était donnée au ministre de la Défense.

 Discours du ministre

 

Au nom de l’Etat, Mr Jean-Yves Le Drian rendait un hommage appuyé et émouvant aux membres du réseau. "… Passeurs de Liberté, conduisant dans la nuit des combattants tombés mais non vaincus, à tous les habitants de Plouha et des environs, à tous ceux qui les ont hébergés, nourris, soignés, encouragés, à tous les résistants de Bretagne et d’ailleurs, à tous les réseaux de la Résistance, à tous les amis de la Liberté, je rends aujourd’hui, au nom de la Nation, un hommage solennel. Par leur action héroïque, décisive, c’était déjà, dans l’air marin des côtes bretonnes, le souffle de la Libération qui passait…"

Ces allocutions étaient suivies d'une minute de silence puis des hymnes nationaux du Canada, des Etats-Unis, de la Grande Bretagne. Quant à La Marseillaise, elle était reprise en chœur par les élèves des écoles.

De multiples ballons blancs s'envolaient ensuite dans le ciel bleu, symbolisant les aviateurs alliés évadés depuis cette plage en 1944.

Ballons  Salut du ministre aux resistantes
                                                                                                                   Le ministre saluant mesdames Le-Saux-Pierre et Ropers
 
Le ministre de la Défense saluait ensuite personnellement et chaleureusement les deux dernières survivantes du réseau, Marguerite Le Saux-Pierre et Anne Ropers.
La journée s’achevait ensuite par un vin d’honneur dans la salle des fêtes de Plouha.

 

Le samedi 19 avril, toujours sous un soleil radieux, le bourg de Plouha se replongeait dans l’atmosphère de la Libération.

Sous des haut-parleurs diffusant de la musique d’époque, le MVCG-Bretagne (Military Vehicle Conservation Group) avait stationné tout autour de l’église ses plus beaux modèles et ses "troupes" en uniformes pour une superbe exposition à ciel ouvert, permettant au nombreux public et à la jeune génération de découvrir et d’apprécier les différents matériels qui équipaient l'Armée américaine en 1944.

 Vehicule 2  Vehicule

Civils    Figurantes

Les moteurs étaient ensuite mis en marche. Le cortège se formait avec en tête une superbe Buick Staff Car à bord de laquelle avaient pris place les deux dernières résistantes du réseau Shelburn. Au milieu de la population agitant des drapeaux tricolores, le long défilé de véhicules prenait alors la direction de la plage "Bonaparte" avant de revenir dans le bourg.

Buick Staff Car  Citroen-Traction avant

Cette journée se terminait à la salle des fêtes de l’Hermine où un spectacle, animé par Jean-Marie Thomas, permettait au public de s’immerger dans l’ambiance musicale du temps de la Liberté retrouvée.

Soiree 1  Soiree 3

Soiree 2

Ces quatre journées de festivité s’achevaient le dimanche 20 avril par le spectacle "Rézistäns", une chorégraphique émouvante mise en scène par le Cercle Celtique de Guingamp sur le thème du réseau Shelburn. Suivait la projection du documentaire "Passeurs de l’Ombre" réalisé par Rolland Savidan.

Rsistants et familles daviateurs

A l’issue du film, les résistantes, les descendants des membres disparus du réseau, les enfants des aviateurs évadés se rassemblaient une dernière fois devant la scène afin de remercier chaleureusement la municipalité de Plouha et les organisateurs pour leur accueil, leur totale implication à perpétuer le souvenir du réseau Shelburn et à maintenir ainsi le devoir de mémoire.

Ces quatre journées passées à Plouha ont été l’occasion de formidables rencontres très chaleureuses avec les résistants, leurs familles, ainsi qu’avec la population.

Les filles de Robert L. Costello et de Ralph K. Patton n’ont pas manqué, tout au long de ces journées du souvenir, d’exprimer leur profonde gratitude envers celles et ceux qui, malgré les énormes risques qu’ils encouraient en supportant la cause Alliée, avaient permis à leurs pères de rentrer sains et saufs au pays.

  Plouha - La stèle Shelburn
 La stèle surplombant la plage "Bonaparte"

Nous avons 72 invités et aucun membre en ligne

Conception, développement et formation,

Pyperpote -

Copyright ASAA.

Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés -

Tous droits réservés