• Plage Bonaparte à Plouha (Côtes d'Armor) - Haut-lieu de la Résistance

  • Sacy-le-Grand (Oise) - Mémorial en souvenir du F/O H. H. MacKenzie (RCAF)

  • Supermarine LF Mk.Vb Spitfire EP120 - G-LFVB - (The Fighter Collection)

  • Le Cardonnois (Somme) - Stèle à la mémoire de l'équipage du Boeing B-17 #42-31325, 452nd Bomb Group

  • B-17G-85-VE 44-8846 - F-AZDX - (FTV)

 

Claire GIRARD

 

 

                                                                                                              Copyright © 2014 Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés - Tous droits réservés -
                                                                                                              In English anglais

                                                                                                           

 

Née à Paris le 3 janvier 1921, Claire Girard était issue d'une famille aisée. Jeune fille brillante, elle décida de poursuivre ses études dans le métier qu'elle avait choisi : l'agriculture. A l'automne 1939, elle entra à l'Ecole Nationale d'Agriculture de Rennes (seule fille parmi 152 garçons) puis à celle de Grignon (Seine-et-Oise) en 1940 où elle se révéla l'une des meilleures de sa promotion. A partir d'août 1941, elle suivit des formations pratiques dans différentes fermes de l'Yonne, de Normandie et d'Ile-de-France.

Claire Girard

En août 1942, elle apprit l'arrestation de son père, ignorant que sa sœur Anise avait aussi été arrêtée. Son frère François fut lui aussi arrêté au printemps 1944. Tous furent déportés.

En décembre 1943, elle se voyait confier la direction d'une exploitation d'une centaine d'hectares à Welles-Pérennes (Oise), destinée à alimenter la coopérative d'une grande entreprise parisienne. Par sa détermination et son étonnante énergie, elle parvint rapidement à se faire accepter par ses ouvriers et bientôt tout le village reconnut en elle ses grandes qualités.

En février 1944, elle fut appelée pour porter assistance au pilote américain Robert O. Lorenzi qui était caché dans le village. Sa connaissance de l'anglais permit de rassurer l'aviateur quant à la suite de son évasion.

Bien que n'appartenant pas à des corps constitués de la Résistance, Claire Girard se trouvait à Paris en août 1944 au moment de sa Libération. Elle aidait, à son échelle, à la constitution du Gouvernement provisoire. Alors qu'elle voulait regagner l'Oise, celui-ci lui confia la mission de ravitailler les Corps Francs. Le 27 août, en compagnie de deux FFI, sa voiture était arrêtée à Cergy par une patrouille allemande qui prétendit y trouver un chargeur de revolver. Claire Girard et ses compagnons furent emmenés à la Kommandantur de Courdimanche. Accusés de terrorisme, ils étaient condamnés à mort.
 
 

Emmenés à l'orée d'un bois, l'un des FFI parvint à s'enfuir. Claire et son autre compagnon, Raymond Berrivin, furent lâchement abattus.

 Courdimanche - Stèles en hommage à Claire Girard et Raymond Berrivin
 
Deux stèles, au bord de la route entre Courdimanche et Boisemont, rappellent aujourd'hui leur sacrifice.
 
 
Le 10 mars 2012, à Welles-Pérennes, un émouvant hommage a été rendu à Claire Girard
 

Le livre " Lettres de Claire Girard "

 

Egalement ce lien :  http://www.memoryqrcode.com/claire-girard/

 

 
 

Nous avons 34 invités et aucun membre en ligne

Conception, développement et formation,

Pyperpote -

Copyright ASAA.

Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés -

Tous droits réservés