• Plage Bonaparte à Plouha (Côtes d'Armor) - Haut-lieu de la Résistance

  • Sacy-le-Grand (Oise) - Mémorial en souvenir du F/O H. H. MacKenzie (RCAF)

  • Supermarine LF Mk.Vb Spitfire EP120 - G-LFVB - (The Fighter Collection)

  • Le Cardonnois (Somme) - Stèle à la mémoire de l'équipage du Boeing B-17 #42-31325, 452nd Bomb Group

  • B-17G-85-VE 44-8846 - F-AZDX - (FTV)

Mai 2013

 

Catheux, Domeliers

Crèvecoeur-le-Grand

Beauvais, Clermont (Oise)

 

Visite de Robert et Douglas SHEVCHIK,

(Fils du 1st Lt Milton V. SHEVCHIK)

                                                                                                                                                                                       
Copyright © 2014 - Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés - Tous droits réservés
                                                                                                               In English anglais 
                                                                                                                                                                                        

 

Du 10 au 16 mai 2013, nous avons eu le grand honneur de recevoir les enfants du 1st Lt Milton V. Shevchik, pilote de l'une des deux Forteresses volantes abattues à Catheux le 8 février 1944.

En provenance de Virginie et de Pennsylvanie, ses deux fils, Douglas et Robert Shevchik, ainsi que Stéphanie (épouse de Robert), ont traversé l'Atlantique et nous ont rendu visite dans l'Oise sur les traces du passé de leur père.
 
Ayant fait part de ce projet de visite à Mr Tribout, maire de Catheux, et Mr Pupin, maire de Domeliers, ceux-ci se sont immédiatement totalement investis et ont tout mis en œuvre afin d'organiser, en partenariat avec la Communauté de Communes, la réception de cette famille américaine.

 

Samedi 11 mai

DOMELIERS

La cérémonie débuta le matin à Domeliers. C'est aux abords immédiats de ce village que le Lt Shevchik avait atterri en parachute en cette froide matinée du 8 février 1944.
Surprise ! Une grande banderole "WELCOME" souhaitait la bienvenue à la famille Shevchik.

Domeliers - Welcome

Sur place, nombreux étaient déjà ceux qui tenaient à rendre hommage à cette famille et aux aviateurs. Etaient également présents des journalistes de presse écrite et de télévision.

Domeliers - Jeeps
De nombreux véhicules militaires d'époque avaient investi la place du village.
 

 Domeliers - Monument aux morts

Après avoir été accueillis chaleureusement par Mr Jean Pupin, maire du village, une cérémonie avec dépôts de gerbes, eut lieu au monument aux morts. Tout le monde était ensuite convié à l'intérieur de l'église où se déroulaient les discours officiels.

 Domeliers - Discours dans l'église

Robert Shevchik prit la parole (en français) afin de remercier chaleureusement les habitants des villages qui avaient permis à son père de rentrer sain et sauf aux Etats-Unis.

Robert Shevchik est né le 29 janvier 1944, seulement une dizaine de jours avant le crash de l'avion de son père qui n'avait pu être informé de la naissance de son premier fils.

Une exposition rendant hommage aux aviateurs et aux habitants du village était également présentée.

A l'issue de cette cérémonie et après la visite de quelques granges où le Lt Shevchik avait probablement été caché, nous nous sommes dirigés vers une pâture où une grande surprise attendait nos invités.

Quelques instants plus tard, un ronronnement était perceptible dans le ciel bleu suivi de l'éclosion de corolles multicolores. Le club de parachutisme de Dieppe rendait ainsi hommage aux aviateurs en atterrissant sur les lieux-mêmes où le Lt Shevchik l'avait fait 69 ans auparavant.

Domeliers - Parachutistes

CREVECOEUR-LE-GRAND

C'est dans ce bourg qu'avait séjourné, dans les jours qui suivirent, la plupart des 13 aviateurs recueillis avant qu'ils poursuivent leur évasion.
A ce titre, nous pouvons citer, en autres, les familles Bourgois, Caron, Cocuelle, Debray, Dizambourg, Fordinois, Hanniet, Lefranc, Plichon et Villette... qui, malgré l'omniprésence de l'Occupant allemand, n'avaient pas hésité à prendre les plus grands risques en hébergeant les aviateurs rescapés.

Le Lt Shevchik logea pendant neuf jours chez Georges et Marcelle Bourgois.

Crèvecoeur-le-Grand - Discours de Mr Coet, maire

Devant l'hôtel de ville et accueillis par le maire, Mr André Coet, celui-ci rappella, lors de son discours, le rôle prépondérant des Crépicordiens qui avaient contribué, avec courage et discrétion, à l'évasion d'aviateurs alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.
Il remit la Médaille de la ville à Robert et Douglas Shevchik en souvenir du séjour de leur père en février 1944.
Toute l'assemblée fut ensuite conviée au vin d'honneur.

CATHEUX

Ce fut de nouveau un grand moment d'émotion pour la famille Shevchik lorsque nous sommes arrivés sur les hauteurs de Catheux, aux abords du bois où l'avion de leur père s'était écrasé.

Catheux - Dévoilement de la stèle

Catheux - L'assistance

Deux stèles marquant les points d'impacts des deux Forteresses volantes tombées à quelques centaines de mètres d'intervalle étaient dévoilées par Robert et Douglas Shevchik qui ne purent retenir leurs larmes au moment de l'hymne américain.

En hommage aux aviateurs et comme un symbole, des avions survolèrent la cérémonie.

     Catheux - Stèle     Catheux - Stèle

Quelques petits débris de métal et de plexiglas du bombardier de leur père étaient trouvés dans la végétation. Ils seront conservés précieusement par les enfants du pilote.

Nous avons pris ensuite la direction de la place du village où une stèle rendant hommage aux deux équipages avait été inaugurée en 2011. C'est sous la pluie, qui nous avait jusque-là épargnée, que se poursuivit l'hommage aux aviateurs.

Catheux - Discours d'Eric Tribout, maire

Lors de son discours, le maire, Eric Tribout, rendit hommage aux aviateurs américains et alliés qui, si loin de leurs pays, avaient combattu pour notre Liberté. Il rappella également comment les habitants de son village avaient vécu ces événements du 8 février 1944 après la chute des deux appareils et remercia ceux qui vinrent en aide aux aviateurs, soit individuellement, soit au sein de réseaux organisés de résistance.

Nombre de personnes de l'assistance avaient été des témoins directs des événements. Parmi elles, Mr Jean Grégoire qui se rappelle très bien de la chute des avions tandis qu'il travaillait dans les champs.

Puis Mr Olivier Paccaud, suppléant de M. Dassault, député, rappella combien il est important de ne pas oublier les événements passés en les commémorant et souligna la forte amitié qui unit toujours les Etats-Unis et la France.

Catheux - Dépôt de gerbes
 

Catheux - Stèle en hommage aux aviateurs

Dans l'ancienne école du village, l'ASAA présentait une exposition qui permit de retracer le parcours des aviateurs ainsi que du matériel d'époque.

"C'est à la fois une journée heureuse et triste et nous ne pensions pas recevoir un tel accueil" confiait "Bob" et "Doug". "C'est également très émouvant car nous pouvons rencontrer les familles qui ont recueilli notre père et qui lui ont permis de rentrer sain et sauf au pays ".

 

Dimanche 12 mai 

LEVALLOIS 

C'est à Levallois, en banlieue de Paris, que la famille Shevchik eut le grand honneur de rencontrer Mr René Loiseau, grand résistant, qui prit en charge le Lt Milton V. Shevchik au cours de son évasion.

C'est au pied d'un immeuble, situé dans la rue Baudin, que s'effectua cette émouvante rencontre.
69 ans après, René Loiseau se souvenait toujours très bien du Lt Shevchik. "Votre père était un crack ! Il fallait le rapatrier au plus vite en Angleterre !" déclara-t-il avec simplicité et modestie.

Levallois - Rue Baudin

Dans cet immeuble de la rue Baudin, au dernier étage, qu' avaient été hébergés des dizaines d'aviateurs, dans les appartements de deux logeuses du réseau Shelburn, mesdames Marguerite Di Giacomo et Yvonne Latrace.
De l'autre côté de la rue se trouvait l'appartement des parents de René Loiseau qui logèrent également des aviateurs ou des membres du réseau.

René Loiseau sillonna à de nombreuses reprises le département de l'Oise afin de récupérer des aviateurs, notamment dans la région de Creil et de Beauvais. Il effectua également quelques convoyages vers Guingamp, en Bretagne.
Plus tard, c'est vers le camp de la forêt de Fréteval qu'il mènera des aviateurs.

 

Lundi 13 mai

MUSEE DE L'AVIATION DE BEAUVAIS-WARLUIS

Beauvais - Musée de l'Aviation

La matinée du lundi 13 mai se déroulait au musée de l'Aviation de Beauvais-Warluis où nous étions accueillis par son président, Michel Mercier. Une équipe de télévision de France 3 était présente et nous avons participé, en direct, à l'émission "Picardie-Matin" consacrée à l'histoire aérienne pendant la Seconde Guerre mondiale dans notre région. Robert et Douglas Shevchik firent partie, entre autres, des intervenants lors de l'émission.

L'après-midi, nous noussommes rendus dans le quartier de Saint-Just-des-Marais à Beauvais, lieu où le Lt Shevchik fut caché au cours de son évasion. Nous avions rendez-vous avec Mme Denise Lefeuvre devant la maison de ses grands-parents, Mr et Mme Emile Vifquain, qui avaient hébergé pendant 6 jours, en février 1944, le Lt Shevchik ainsi que les Lt Thorson, Hoffman et le Sgt Wall.

Pour la première fois, Mme Lefeuvre rencontrait avec émotion les descendants de l'un des aviateurs hébergé par sa famille.

         Beauvais - Saint Just-des-Marais  Emile Vifquain                                                                             Devant la maison de la famille Vifquain                                                    Emile Vifquain

 
Son père étant prisonnier de guerre depuis 1940, Mme Lefeuvre habitait avec ses grands-parents en 1944. Devant la maison de briques, Mme Lefeuvre, bien que très jeune à l'époque, évoqua quelques petites anecdotes dont elle conserve toujours le souvenir. Elle se rappelle des aviateurs qui logeaient à l'étage de la maison. Ils descendaient parfois par la gouttière située dans l'arrière-cour pour accéder chez Mr et Mme Rousse qui habitaient la maison mitoyenne et qui étaient de connivence et actifs dans l'organisation de résistance.

 

Mardi 14 mai

CLERMONT

En ce mardi 14 mai,  ce fut une nouvelle rencontre émouvante à la fois pour la famille Shevchik et la famille Fleury. Nous avons été accueillis par Patrick Fleury et sa famille dans la maison-même où le Lt Shevchik et tant d'autres aviateurs alliés avaient séjourné pendant la guerre. L'hébergement des aviateurs n'était pas sans risques au coeur-même de la ville, au milieu des garnisons allemandes.

Clermont - Chez la famille Fleury

Patrick Fleury est le petit-fils de Georges Fleury qui entra en résistance dès 1940. Georges Fleury devint par la suite chef du secteur Centre-Oise de l'OCM puis sous-préfet de Clermont à la Libération.

Dans une ambiance très conviviale Douglas Shevchik confia qu'il est très émouvant pour sa famille et lui de se trouver dans la maison où leur père avait été caché et de rencontrer la famille Fleury. Rentré aux Etats-Unis, leur père ne parlait jamais de la guerre. Ces enfants ignoraient pratiquement tout de son aventure. Ils savaient seulement qu'il était venu en France, sans plus.

Au cours de cette rencontre, le séjour des aviateurs dans la maison était évoqué, parfois avec des anecdotes amusantes. 

La famille Shevchik exprima une profonde reconnaissance envers la famille Fleury, l'un des maillons de la chaîne sans laquelle leur père ne serait pas rentré au pays. La famille Fleury souligna que cette reconnaissance était réciproque pendant la guerre lorsque les Américains et les autres pays alliés aidaient à la Libération de la France.

Dans la soirée, nous avons pris la direction de l'Hôtel de ville de Clermont où nous étions reçus par le maire, Mr Lionel Ollivier, et son équipe municipale.

Après les mots d'accueil et de bienvenue, le maire rappela le rôle essentiel joué par les Armées alliées lors du second conflit mondial en aidant la France à retrouver la Liberté. Le parcours du Lt Shevchik et de son équipage était évoqué tout en rappelant l'action et le courage des familles clermontoises et des groupes de Résistance qui, parfois au prix du plus grand sacrifice, avaient permis le retour de ces aviateurs dans leur pays.

Clermont - Remise de la Médaille de la ville à la famille Shevchik

La Médaille de la ville était ensuite remise à chacun deux fils du Lt Shevchik en souvenir du séjour de leur père dans la ville.

Clermont - La famille Shevchik et les descendants des sauveteurs de leur père
Robert et Douglas Shevchik en compagnie des descendants des familles Fleury et Vifquain

 

Ainsi s'achevait le séjour de la famille Shevchik sur les pas de leur père.

Ravis par l'accueil qui leur fut réservé tout au long de leur séjour, les enfants du Lt Shevchik pouvaient se rendre compte que le souvenir de leur père n'était pas oublié dans notre région. Ils n'avaient cesse de remercier tous les témoins ainsi que les descendants des familles qui avaient permis son retour aux Etats-Unis.

Nous avons 228 invités et aucun membre en ligne

Conception, développement et formation,

Pyperpote -

Copyright ASAA.

Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés -

Tous droits réservés