• Plage Bonaparte à Plouha (Côtes d'Armor) - Haut-lieu de la Résistance

  • Sacy-le-Grand (Oise) - Mémorial en souvenir du F/O H. H. MacKenzie (RCAF)

  • Supermarine LF Mk.Vb Spitfire EP120 - G-LFVB - (The Fighter Collection)

  • Le Cardonnois (Somme) - Stèle à la mémoire de l'équipage du Boeing B-17 #42-31325, 452nd Bomb Group

  • B-17G-85-VE 44-8846 - F-AZDX - (FTV)

 

30 octobre 2016

 

Mello (Oise)


Visite de Joy ETIENNE

nièce du T/Sgt John H. LEAHY

445th Bomb Group de la 8th Air Force
 

                                                                                                        
                                                                                                        Copyright © 2016 - Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés - Tous droits réservés -

                                                                                                        In English anglais

 

T/Sgt John H. Leahy

T/Sgt John H. Leahy

Dimanche 30 octobre. Par cette belle journée ensoleillée d’automne, la municipalité de Mello et notre Association ont rendu hommage à l’équipage du B-24 “Square Dance. Ce bombardier de type “Liberator” du 445th Bomb Group fut abattu par la Flak sur les hauteurs de la commune le 27 juin 1944 lors d’une mission de bombardement sur la gare de triage du Petit-Thérain, près de Creil.

Chateau de Mello

 Le château de Mello

Dans ce village, surplombé par son magnifique château, nous avions le grand honneur d’accueillir Mme Joy Etienne et son mari venus de Seattle, dans l’état de Washington, (de leur propre initiative, Joy et son mari s’étaient déjà rendus discrètement à Mello l’an dernier). Son oncle, le T/Sgt John H. Leahy, originaire de Chicago, était opérateur-radio à bord de l’appareil. Il fut l’un des quatre membres de l’équipage qui perdit la vie au combat lors de cette mission tragique.

Accueillis par Mme Gauvin, maire du village et son conseil municipal, toutes les personnes présentes ont été invitées à se rassembler autour du monument aux morts pavoisé aux couleurs américaines. A la base de cet édifice, une plaque de marbre rappelle le sacrifice des Lts Arlee Reno et Walter Strychasz, du T/Sgt John Leahy et du S/Sgt Walter Schum, membres de l’équipage du “Square Dance” ainsi que celui du 2nd Lt Joseph Stone, pilote de chasse américain, tous tombés pour notre Liberté.

Cérémonie de Mello

Hommage rendu à l’équipage devant le monument aux morts

 

 Monument aux morts de Mello

 La plaque où sont gravés les noms des cinq aviateurs américains.

Après des mots de bienvenue, la cérémonie débutait par le discours de Mme Gauvin.

“Il y a 71 ans se terminait la pire tragédie du 20e siècle, probablement la pire de l’Histoire de l’Humanité. Le peuple français retrouvait le chemin de l’espoir et la France celui de son Histoire. Dans les rues de nos villes et de nos campagnes se propageait la joie. Une joie n’ayant d’égale que la douleur et les pleurs qui avaient marqué les six années de souffrance qui prenaient fin.

La douleur et les pleurs d’un peuple occupé, auquel on avait ôté la liberté. La douleur et les pleurs qui avaient jalonné le quotidien des familles, d’ici et d’ailleurs, amputées par la perte d’un père, d’un frère, d’un fils, d’un oncle.

Un oncle, celui de Joy, le Sergent John Harold Leahy, 32 ans, opérateur radio, perdra la vie à Mello…”

Mello - Joy Etienne et Mme Gauvin

Discours de Mme Gauvin, maire de Mello

Mme Gauvin évoqua ensuite avec beaucoup d’émotion la tragédie survenue au dessus du village le 27 juin 1944 et le destin de chacun des dix membres de l’équipage du bombardier. Son allocution se terminait par ces mots : 

Nous, ici présents, n’avons pas connu cette guerre, nous avons donc le devoir de ne pas oublier. Nous devons continuer à rendre hommage, à nous souvenir et à témoigner. Mais nous devons également transmettre un message de paix en maintenant notre vigilance et en agissant constamment dans le respect de ces principes. C’est notre Histoire, l’Histoire de la France….Les années qui viennent s'annoncent comme déterminantes pour l'avenir de notre pays et du monde entier. Nous devons sans cesse porter haut les valeurs républicaines et démocratiques que nos aînés nous ont léguées…”

Mme Joy Etienne prit ensuite la parole et retraçait avec passion et émotion le passé de son oncle, le T/Sgt John Harold Leahy. Né en 1911, il était le second fils d’une famille de quatre enfants résidant dans un quartier de la classe ouvrière de Chicago. Une épidémie de fièvre emporta sa jeune sœur Hazel en 1926 à l’âge de 14 ans. Quelques mois plus tard, son père décédait.

“… John, qui prit le nom de ‘Bill’ d’après un héros de film, était un garçon maladif. La fièvre affaiblissait son cœur, aussi. Elle affectait sa capacité à faire du sport et il essaya à plusieurs reprises de rejoindre l'Armée. Il ne se considérait pas lui-même comme faibleLes deux frères, Walter et ‘Bill’ étaient des hommes d'affaire et possédaient une petite entreprise dans la rue LaSalle, dans le quartier financier de Chicago…”

Mello - Discours de Joy Etienne

Joy retraçant la vie de son oncle

John H. Leahy se maria au début des années 30 avec la fille du boulanger du quartier où il habitait. Le couple n’eut pas d’enfant.

“… La famille lisait deux ou trois journaux quotidiennement. Ils pouvaient se rendre compte que la guerre arrivait… Le 15 septembre 1941, des médecins de l’Armée auscultèrent le cœur de Bill et l'acceptèrent en tant que volontaire. Mais les médecins savaient que Bill devait avoir un emploi pas trop éprouvant physiquement. Opérateur-radio était bien parce qu'il pouvait s'asseoir lors des longs vols. Il a appris à tirer. Il a aussi appris les premiers secours”.

Chicago - John H. Leahy et sa femme Helen

Chicago – 27 novembre 1943 - John H. Leahy et son épouse Helen  

 

Après de nombreux mois de formation, John H. Leahy fut affecté au 445th Bomb Group. Il quitta les Etats-Unis et rejoignit la base de Tibenham, en Angleterre, en décembre 1943. Dès lors les dangereuses missions de bombardement au dessus des territoires tenus par l’ennemi vont se succéder. Dans ses correspondances, il rassurait toujours sa famille, affirmant que tout allait bien et qu’il rentrerait bientôt au pays.

“…La star de cinéma d’Hollywood Jimmy Stewart était pilote sur le même aérodrome. Ce fait a été important pour déterminer où se trouvait mon oncle parce que ma famille ne le sut jamais. La famille savait seulement que Bill avait été tué au combat en France... Le 27 juin 1944 était la 35e mission de mon oncle. Il allait rentrer au pays pour devenir instructeur opérateur-radio qualifié pour les nouveaux remplaçants s'IL avait atterri à Tibenham, en Angleterre… Je me sens très honorée aujourd'hui que votre village et vous se souviennent de ce groupe d'aviateurs courageux et de tous vos héros… S'il vous plaît, n’oubliez jamais ! Le plus grand cadeau que nous avons est la Liberté”.

Cette évocation de la vie du T/Sgt John H. Leahy par sa nièce fut traduite simultanément par notre amie Mauricette Gallégo, native de Mello et très attachée à l’histoire de cet appareil depuis de nombreuses années !

Cette cérémonie se poursuivait par un dépôt de gerbes suivie d’une respectueuse minute de silence et des hymnes nationaux.

Toutes les personnes présentes étaient ensuite conviées pour partager le verre de l’amitié.

Mello - Dépôt de gerbes au monument aux morts 

 Dépôt de gerbes

Mello - Joy Etienne, Geneviève Le Berre et Mme Gauvin
Joy et Mme Gauvin entourant Mme Geneviève Le Berre, convoyeuse d’aviateurs
au sein du réseau d’évasion “Bourgogne”,qui nous fit l’honneur d’assister à cet hommage.
 
Mello - Avec Joy Etienne
Moment de fraternité !
 

La journée du lendemain fut consacrée à la visite du lieu où s’abattit le B-24 Square Dance”. Le site, désormais si paisible où la nature a repris ses droits, ne laisse rien apparaître de la tragédie survenue 72 ans plus tôt excepté un petit monument en pierre érigé depuis de nombreuses années. Des petits bouquets de fleurs ont été déposés devant la stèle enlacée d’une multitude de petits drapeaux de la bannière étoilée par Joy. S’ensuivait une émouvante minute de silence en mémoire de l’équipage du bombardier.

Mello - Lieu du crash du B-17 # 42-95280 “Square Dance”

 

Mello - Stèle en mémoire du B-17 Mello - Lieu du crash du B-17 # 42-95280 “Square Dance”

La stèle sur le lieu du crash

Les jours suivants, Joy et son époux ont profité de leur séjour dans notre région pour visiter successivement le Musée de l’Aviation de Beauvais-Warluis, le château de Chantilly et le Musée Gallé-Juillet à Creil.  

Cette chaleureuse rencontre avec Joy fut à la fois un grand moment de reconnaissance mutuelle et de partage. Le sacrifice du T/Sgt John H. Leahy et de ses compagnons d’équipage, tombés pour la Liberté de notre pays et de l’Europe, se doit de ne jamais tomber dans l’indifférence et l’oubli.

 

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

Conception, développement et formation,

Pyperpote -

Copyright ASAA.

Association des Sauveteurs d'Aviateurs Alliés -

Tous droits réservés